Utiliser sa carte bancaire à l’étranger : ce qu’il faut savoir

Lorsque vous partez en voyage à l’étranger, il est essentiel de bien préparer votre séjour, notamment en ce qui concerne le moyen de paiement. La carte bancaire est sans doute l’un des moyens les plus simples et sécurisés pour régler vos achats ou effectuer des retraits à l’étranger. Toutefois, il convient de bien se renseigner avant de partir pour éviter les mauvaises surprises. Dans cet article, découvrez différents aspects liés à l’utilisation de la carte bancaire hors de votre pays de résidence.

Les différentes cartes bancaires et leurs particularités à l’étranger

Les cartes bancaires se déclinent en différents types, chacun offrant des caractéristiques et des services spécifiques. Voici un bref aperçu des principales cartes bancaires disponibles sur le marché :

  • Carte de débit : vous permet de payer directement avec votre compte courant, souvent sans frais supplémentaires au sein de l’Union européenne. Le plafond de dépenses autorisé peut varier en fonction de chaque établissement bancaire.
  • Carte de crédit : à l’image de la carte bancaire FLOA*, elle offre davantage de souplesse, car elle vous autorise à payer à crédit et rembourser ultérieurement. Elle propose généralement plus de services (assurances, assistance) mais son utilisation à l’étranger peut entraîner certains coûts supplémentaires.
  • Cartes prépayées : elles fonctionnent comme des cartes de débit, mais vous devez approvisionner votre compte avant de l’utiliser.

Les frais liés à l’utilisation de la carte bancaire à l’étranger

Il est important de bien connaître les frais que pourrait entraîner l’utilisation de votre carte bancaire lors de vos voyages à l’international. Voici les frais les plus courants :

  • Frais de change : lors d’opérations en devises étrangères, il peut y avoir des frais de conversion correspondant généralement à un pourcentage du montant de la transaction (par exemple, entre 1 % et 3 %).
  • Frais de retraits : ils sont appliqués lorsque vous retirez de l’argent dans un distributeur automatique autre que ceux de votre banque ou de son réseau partenaire. Ces frais peuvent être fixes ou variables selon le montant retiré.
  • Frais de paiement : certains commerçants et prestataires de services peuvent appliquer une commission supplémentaire pour l’utilisation de votre carte bancaire, notamment en cas de transactions internationales.
Voir aussi :  8 clés pour la reconversion professionnelle dans le numérique.

Comment limiter ces frais ?

Pour éviter de payer trop de frais lors de l’utilisation de votre carte bancaire à l’étranger, voici quelques conseils :

  • Préférez les retraits d’argent importants plutôt que de nombreux petits retraits : cela vous permettra de minimiser vos frais de retrait.
  • Renseignez-vous sur les partenariats de votre banque avec des établissements étrangers pour trouver les distributeurs automatiques sans frais supplémentaires.
  • Pour vos paiements, privilégiez les commerces acceptant votre carte sans commission ou avec une commission réduite. N’hésitez pas à demander s’ils ont cette politique avant de régler vos achats.
  • Enfin, envisagez l’utilisation d’une carte prépayée en devises étrangères, qui vous permettra de maîtriser encore mieux les coûts de change

Les services associés à la carte bancaire à l’étranger

  • Assurance bagages : remboursement total ou partiel des objets personnels volés ou détériorés lors d’un transport (en général dans les transports publics), souvent à condition qu’ils soient enregistrés ou sous la surveillance directe du titulaire de la carte.
  • Garantie véhicule de location : remboursement en cas d’accident, de vol ou de bris de glace sur un véhicule loué pendant la durée du séjour, dans certaines conditions et limites partenaires.

Si vous êtes confronté(e) à la perte ou au vol de votre carte bancaire hors de votre pays de résidence, voici les démarches à suivre :

  • Faites opposition immédiatement auprès de votre banque, par téléphone ou depuis votre application mobile.
  • Demandez ensuite un justificatif écrit de cette opposition pour le fournir éventuellement aux autorités locales ou à votre assurance lors de votre déclaration de sinistre.
  • Enfin, selon les services offerts par votre contrat et en fonction de votre destination, il est possible que vous puissiez bénéficier d’une assistance permettant de débloquer des fonds d’urgence ou de vous faire parvenir une nouvelle carte rapidement.
Voir aussi :  Comment investir dans une start-up avec Anaxago ?

En conclusion, il est essentiel de se familiariser avec les différentes informations et recommandations lorsqu’on utilise sa carte bancaire à l’étranger. Cette pratique peut offrir de nombreux avantages en termes de commodité et de sécurité, mais nécessite également une certaine vigilance pour éviter les frais inutiles et les problèmes de sécurité.

En comprenant les frais associés, en informant sa banque de son voyage, en utilisant des mesures de sécurité telles que les codes PIN et les alertes de transaction, on peut maximiser les avantages tout en minimisant les risques. En fin de compte, une bonne préparation et une gestion prudente de sa carte bancaire peuvent contribuer à rendre l’expérience des voyages à l’étranger plus agréable.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

* Les cartes bancaires FLOA sont des cartes de crédit accessoires à un crédit renouvelable annuellement. Elles sont utilisables au comptant ou à crédit, au choix lors du paiement.

FLOA – Société Anonyme au capital de 72 297 200€ – Siège social : Immeuble G7, 71 rue Lucien Faure, 33300 Bordeaux – RCS Bordeaux 434 130 423. Etablissement soumis au contrôle de l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR) 4 Place de Budapest, CS 92459, 75436 Paris cedex 09 et enregistré à l’ORIAS (www.orias.fr) sous le N° : 07 028 160.